Archives par étiquette : wordpress

WordPress, Contact-Form et getparam

wordpress-logo-simplified-rgb - CopieLe petit module « getparam » est (était) un petit module sympa pour récupérer des champs passés dans l’URL d’une page WordPress appelant un « Contact Form ». Mais depuis un update récent de Contact Form, le plugin était KO.

Ce module permet par exemple de faire un formulaire de « unsubscribe » avec contrôle d’un champ passé en URL pour vérification diverse…

Voici de quoi le refaire fonctionner : Continuer la lecture

Apache, suhosin, wordpress et WP-Table Reloaded

apachewordpress

Le problème

Hop, un petit aide-mémoire à propos du plugin WP-Table Reloaded pour WordPress sur un serveur avec patch suhosin.
Sur des gros tableaux, impossible de faire la moindre mise à jour en live du tableau, car le patch suhosin limite (c’est son rôle) la taille de certains formulaires, longueurs de noms de variables etc, ou alors, il tronque certains tableaux.
Seul l’import initial se passe bien. Ensuite, c’est la galère.

La solution ?

Il faut régler suhosin plus finement Continuer la lecture

wordpress sur un iphone (blackberry, android) : plugin WPTouch

J’ai découvert par hasard ce plugin pour WordPress : il s’agit d’un plugin modifiant à la volée le thème du site pour le rendre merveilleusement lisible sur un iPhone (le site dit Blackberry et Android aussi, mais je n’ai pas de terminal pour tester).

Ca se passe comme d’habitude pour un plugin bien fait sous WordPress :
Téléchargez le zip dans /votre/serveur/wp-content/plugins/
– Dézippez la chose, ça crée un sous-répertoire wptouch dans « plugins »
– Rendez-vous dans la page d’administration de WordPress, section plugins, pour l’activer. C’est-tout-ça-marche.

Il y a des options, notamment pour l’intégration de pubs Ad-Sense. Je n’ai pas cherché, les sites sur lesquels je l’ai activé s’en passeront très bien.

Un must !

Priver son WordPress : LDAP, accès membres uniquement…

WordPress est un outil de blog (un CMS diront certains) que je trouve assez sympa. Son premier but est de pouvoir publier facilement un blog, c’est-à-dire publier du contenu. Il n’est cependant pas trop prévu pour publier du contenu à accès restreint.

Dans les dernières versions, on voit des options pour protéger par mot de passe un article (ou une page). Mais ça s’arrête là, mais ça peut suffire dans bien des cas.
J’avais besoin de monter un site rapidement avec quelques pages statiques et des news, facilement éditables. WordPress convenait donc, mais dans un contexte entreprise, il fallait priver l’intégralité de l’accès.
En cherchant un peu, on trouve donc 2 plug-ins parfaits pour ça.
Voici ce retour d’expérience : installer WordPress avec authentification LDAP et contenu complètement privé (members-only).

Installation

Je suis parti sur une version SVN (la 2.6.2) car elle permet d’utiliser des plug-ins récents, qui ne fonctionnent pas pour ma version “stable” Debian (2.0.x). J’ai donc tout fait à la main, je vous résume ceci.

Préparation de la base MySQL

En console mysql, vous taperez par exemple :

CREATE DATABASE wordpress;
CREATE USER ‘wpadmin’@'localhost’ IDENTIFIED BY ‘mon_passwd’;
GRANT ALL ON wordpress.* TO ‘wpadmin’@'localhost’;

Ceci vous crée la base vide et un utilisateur d’administration.

Installation et configuration de l’application

Je schématise, côté OS et téléchargement de l’application :

mkdir /srv/www/wordpress
cd /srv/www/wordpress
svn co http://svn.automattic.com/wordpress/trunk/ 

Vous éditerez alors votre fichier /srv/www/wordpress/trunk/wp-config.php pour y renseigner au moins les champs suivants :

define(’DB_NAME’, ‘wordpress’);
define(’DB_USER’, ‘wpadmin’);
define(’DB_PASSWORD’, ‘mon_passwd’);
define(’DB_HOST’, ‘localhost’);

Vous ajouterez la conf Apache qui va bien (VirtualHost ou non), avec au moins ceci :

< Directory> # sans l'espace
    Options FollowSymLinks
    AllowOverride Limit Options FileInfo
    DirectoryIndex index.php
< /Directory> # sans l'espace

Du classique, je ne détaille pas trop, je me concentre sur WordPress, pas Apache2.

Lancement de l’installeur

Ensuite, vous irez sur http://votre_site/votre_blog/wp-admin/install.php pour lancer l’installation en 2/3 clics.
Vous voilà avec un wordpress tout vide et opérationnel.
Je passe sur le tour du propriétaire, j’enchaîne directement sur le choix et l’installation des plug-ins qui vont bien.

Les plug-in LDAP

Il y en a plusieurs, plus ou moins suivi, plus ou moins compatibles avec votre version de WordPress. J’ai trouvé sur le site notamment celui-ci (wpDirAuth) compatible avec plein de LDAP, notamment OpenLDAP.
Après 2 heures de galère, on apprend que la version officielle sur ce site (1.2) n’est pas compatible avec WordPress 2.6+.
Vous utiliserez donc la version 1.3 disponible ici.
L’installation est classique, en gros :

cd /srv/www/wordpress/trunk/wp-content/plugins
wget http://www.royal.wednet.edu/~ayearout/wpDirAuth-1.3.zip
unzip wpDirAuth-1.3.zip

Puis activation du plugin dans l’interface d’administration de WordPress. Classique. Son paramétrage ressemble à ceci, très complet :

plug-in LDAP pour WordPress

Plug-in “members-only”

Enfin, ce plug-in permet de faire en sorte qu’il faille être connecté pour accéder au moindre contenu. Par défaut, vous êtes donc redirigé vers la page d’authentification.

plug-in \"members-only\" pour WordPress

Et voilà le travail