Montage NTFS et CIFS en fstab

closeCet article a été publié il y a 11 ans 6 mois 24 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Ca peut s’avérer pratique parfois, et lors d’une automatisation d’un traitement quelconque, carrément indispensable. Voici un rapide aide-mémoire pour déclarer en /etc/fstab des montages CIFS (montage de répertoires partagés Windows via Samba) et NTFS (des partitions, disques USB etc, mais en lecture/écriture, pas lecture seule).

D’abord, s’assurer que vous avez le paquet ntfs-3g (si besoin d’écriture sur le disque/partition NTFS) et le paquet smbfs (Samba FileSystem) pour les partages CIFS.

Vous pouvez tester facilement avec des commandes genre mount -t cifs ou mount -t ntfs-3g. Dans le cas du CIFS, il y a certaines options à passer, notamment l’utilisateur, le domaine etc. C’est presque plus simple dans /etc/fstab.

Bref, voici la chose illustrée par l’exemple :

srv:/etc# cat fstab
###
# blabla habituel
### puis :
//srvwin1/partage1      /mnt/srv1prt1      cifs    uid=root,credentials=/etc/cifs.credentials,domain=MONDOM 0 0
//srvwin1/partage2      /mnt/srv1prt2      cifs    uid=root,credentials=/etc/cifs.credentials,domain=MONDOM 0 0
//srvwin2/blabla1       /mnt/srv2prt1      cifs    uid=root,credentials=/etc/cifs.credentials,domain=MONDOM 0 0
/dev/sdb1               /mnt/usbsdb1       ntfs-3g defaults,locale=fr_FR.utf8 0 0

Dans cet exemple tout simple, on monte 3 partages CIFS, mappé sur l’utilisateur root de la machine linux, en se signant avec les informations contenues dans /etc/cifs.credentials (ci-dessous) sur le domaine NT « MONDOM ».
Et dans /mnt/usbsdb1, on monte un disque USB (ou SCSI ou SATA d’ailleurs), en NTFS lecture/écriture.

Ensuite, de simples « mount /mnt/celui_que_vous_voulez » pour monter.

Le contenu de /etc/cifs.credentials est de la forme :

username=mon_login_windows
password=mon_p4ss

Il peut évidemment être différent pour chaque montage. Pensez à le protéger (chmod 600 /etc/cifs.credentials)

One comment

  1. pour les montages CIFS, les options iocharset=utf8,codepage=cp850 peuvent être utile lorsqu’on a des problèmes d’encodage (accents dans les noms de fichier par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.