Garmin Foretrex 401 : mon guide d’utilisation

closeCet article a été publié il y a 10 ans 6 mois 6 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Voilà une explication qui tient compte des limitations de l’appareil, afin de planifier un itinéraire dans cette superbe montre qu’est le Garmin Foretrex 401.
Avec sa fonction GPS et boussole, vous pouvez vous planifier des courses de dingue sans trop de risque d’être perdu. Sauf panne de piles…

Quand je prépare un trajet, y’a 2 choix : soit c’est un trajet facile (ville, petites forêts, champs, chemins etc) que je connais dans les grandes lignes, soit c’est pleine montagne et à l’inconnu et il faut faire attention pour éviter de devoir grimper une falaise (ou en tomber :)).

Dans le premier cas, je me contente du site gmap-pedometer.com qui reprend google mais permet d’y placer des bouts de segments « tout droits » au lieu de suivre les chemins. Car google ne connait pas les chemins piétons (pas tous du moins, loin de là). C’est très bien quand « tu sais qu’ici ça passe ». A la fin, tu sauvegardes ton trajet et garde l’url dans un coin. L’interface du site est pas terrible, mais bon, une fois que tu as trouvé les 2/3 options pour placer les points, c’est OK.
A la fin, tu génères ton fichier GPX avec un script qu’il fournisse (c’est un peu tordu là aussi). Il faut le générer au format « route » (par défaut) et pas au format « points » ni « track » (tu comprendras à l’usage). Le GPX est un fichier XML avec des points entre des balises « rtept » (route point). J’y reviens plus tard car je recommande de le trafiquer (voir plus bas) à cause de limitations dans le suivi d’itinéraires du garmin 401.
Fais toi un mini-trajet sur le site histoire de comprendre.

Si maintenant il ne faut pas te perdre du tout et éviter de sauter une falaise car les vues aériennes google ont leur limite, j’ai opté pour la carte IGN papier pour un bon repérage, voir les GR etc. MAIS : pour recouper entre gmap-pedometer et la carte papier, parfois c’est pas simple. Du coup j’ai trouvé http://www.calculitineraires.fr/ (attention au « s ») qui permet de superposer la vue google ET la carte IGN. Là c’est top, à la fin tu génères un fichier GPX, que là aussi tu trafiques de la même manière (voir ci-dessous). Je ne sais pas comment fait ce site pour proposer ça gratuitement d’ailleurs vu que l’IGN ne propose pas ses cartes en ligne gratuitement.

Bref, à la fin tu as un fichier GPX quelque part sur ton disque.
Il faut encore le travailler un peu et l’injecter dans le garmin avant de pouvoir « suivre l’itinéraire ».
Pour le travailler, il suffit de l’ouvrir dans un éditeur de texte de base.

En effet, déjà le garmin est limité à 500 points au total pour un ou plusieurs itinéraires. Déjà il faudra éviter de faire calculer trop de tracés automatiquement à google dans gmap-pedometer, par exemple, car il va vite te sortir facilement 5 ou 6 points pour traverser un rond-point (en marquant bien la rotation, si tu veux) alors que toi, si tu vas en face, tu ne mettras même pas de point.

Ensuite, lorsque tu « suis » un itinéraire, dans le garmin, la montre trace des segments entre les points. C’est bien pratique à plus d’un titre. MAIS, va savoir pourquoi, il ne trace pas au-delà du 125è point d’un itinéraire….
Donc, je recopie mon fichier GPX en plusieurs exemplaires (un par lot de 120 points) et ensuite j’édite. Sinon à la base ils auront le même nom, pas terrible 🙂
Déjà, dans la balise je mets un nom court type « traj-part1 » puis part2 etc. Afin de les différencier lorsque tu les choisis dans la montre.
Ensuite, je renomme les points qu’il a tous appelé « Point 1 », « Point 2 » etc, car ça prend une place de dingue sur l’écran, parfois on ne voit plus rien (pour peu que tu mettes une échelle genre 120m sur la montre). Je les renomme P1, P2 etc.
Enfin, bah après le point 120, je fais sauter toutes les balises marquant les points suivants, mais attention à ne pas bousiller la fin du fichier XML, donc à laisser la fin « 
 » qui ferme le fichier.
Dans ton 2è fichier, tu commenceras à P121 etc… en faisant donc sauter les 120 premiers points.

Enfin, tu mets le fichier GPX par liaison USB dans la montre, dans le répertoire \gpx\current (de tête)
Tu testes : à l’allumage, si tu vas dans le dernier menu, tu verras des checkpoints (P1, P2, P3 etc) et si tu cherches les itinéraires, tu verras tes trajet-part1, trajet-part2 etc. Tu sélectionnes le premier, indique dans quel sens il faut aller (vers le P120 si t’as bien suivi) et zou, c’est parti.

Une fois ta course terminée, que tu as sauvé ta perf sur garmin connect, pense à tout virer, les checkpoints, les itinéraires etc. Sinon la montre va être vite pleine.

Voilà, c’est complet, y’a plus qu’à tester sur un mini-truc histoire de voir. Je recommande d’ailleurs de s’habituer au « suivi d’itinéraire » sur un truc connu avant la grande aventure 🙂

A la fin, nettoyer la montre en virant les chkpt, les itinéraires etc. Sinon elle sera vite pleine pour le coup d’après.

Bonnes courses !

33 comments

  1. Excellent, au plus simple !
    Juste un détail : ne pas oublier de calibrer la boussole, faute de quoi le 401 a du mal à guider dans la bonne direction…et ça ne prend que quelques secondes.

  2. Bonjour,
    Juste une question toute simple.
    Je sauvegarde une trace (fichier current.gpx) sur mon disque de PC. Je veux revoir cette trace plus tard sur monForetex 401. Donc je copie le current.gpx de cette trace dans le répertoire \gpx\current à la place de celui qui y est et lorsque je demande l’affichage des traces, il me dit que c’est vide.
    Il y a surement un concept qui m’échappe

    Merci et bonne année sportive

    1. Salut,
      Pas sûr qu’il soit prévu pour relire un relevé tel quel. Je pense à ça car lorsqu’on connecte la montre, ça prend un peu de temps à être disponible : il y a un message du genre « contrsuction de la trace » (je ne sais plus de tête). A mon avis il trafique à ce moment là son fichier, quelque chose dans ce goût là afin que « garmin connect » soit capable de le lire (lui aussi est très tatillon sur la syntaxe des fichiers qu’on lui envoie, lorsqu’on le fait en manuel… ça m’est arrivé pour regrouper 2 traces qui se suivaient en une seule). Il me semble me souvenir qu’un current.gpx lu tel quel n’a pas une syntaxe XML/GPX correcte (balises de fermetures non présentes, quelque chose comme ça). C’est, à mon avis, en gros, un fichier de travail pour la montre. Pas sûr donc qu’en lui réinjectant tel quel, la montre retrouve ses petits et donc l’accepte.

      Enfin bon, dans le principe même, c’est différent de ce que je décris : les tracés GPX que je lui donne à lire sont uniquement des listes ordonnées de « waypoints » (terme utilisé dans la montre). Ca doit être différent du GPX récupéré d’un enregistrement current.gpx par la montre. Je n’ai pas vérifié. (je rappelle qu’il semble y avoir plusieurs formats de GPX valides, ceux avec les rtept, les trkpt et les wpt… tout ça n’est pas compatible 🙂

      Bon pour conclure, si l’objectif est de réinjecter un parcours déjà emprunté, pour ne pas se perdre, le fait est que je ne l’ai pas encore fait car lorsque j’injecte un parcours, c’est un endroit où je ne suis pas encore passé. Si je devais injecter un parcours issu d’un enregistrement passé, je comparerais le fichier GPX obtenu sur garmin connect en l’exportant et les traces que j’injecte habituellement, quitte à faire de la conversion de formats GPX (les histoires de rtept, wpt… machin truc suivant ce qu’il sort de garmin connect). Souvent les coordonnées de points sont indiquées de la même manière, mais c’est tout l’en-tête du fichier et le reste de la structure qui est différente. Et il y a peu de tolérance d’un format à l’autre, pour ne pas dire aucune tolérance…

      Bon courage, c’est un peu décevant ces manipulations qui ne marchent pas simplement comme on le voudrait

      En espérant avoir été clair, ce qui n’est pas sûr 😉

  3. Effectivement l’utilisation de cet engin qui me semble très performant n’est pas clair. Je pense que l’on peut faire beaucoup de chose. Déjà les explications données m’on permis d’avancer un peu et c’est beaucoup. Je persévère donc dans les tests avec bon espoir d’en sortir ce dont j’ai besoin.
    Bonne route

  4. OK, bon courage alors.
    Je l’utilise pour 2 choses :
    – avoir une trace de toutes mes sorties / entraînement.
    – préparer un tracé en zone inconnue, sur gmap-pedometer.com (ou autre), ou à la carte ign et l’injecter dedans pour la navigation ; quelque chose comme 3 ou 4 fois dans l’année, mais c’est appréciable.

  5. Salut à toi Ô grand érudit du formidable foretrex 401!!
    Je viens d’investir dans ce superbe outil qui m’aidera à me repérer sur les pistes mongoles dans un mois maintenant.
    Cependant lors de quelques essai au bercail je rencontre de nombreuses questions ( a quel distance maximum je peux m’éloigner d’un waypont pour que celui ci soit valider lors d’un itinéraire? j’ai crée un itinéraire en forme de « 8 » , j’ai éteins le GPS à mi parcours (au niveau du croisement du « 8 ») et lorsque je l’allume à nouveau celui ci me fait rentrer au point de départ sans terminer mon itinéraire, autrement dit sans terminer la boucle restante. Comment cela se fait il?).

    Je te laisse mon adresse mail pour pôur que tu me repondes sur celle ci afin d’éviter de polluer ton blog avec mes questions sans doute un peu débiles!!
    shadock63@gmail.com

    Merci de ta réponse. Adrien

    1. Pas de problème.
      Par contre, le fait est que je ne sais pas trop comment on valide un waypoint, ni même si la notion existe.
      D’un autre côté, je m’en sers plus pour tracer un itinéraire que je connais pas, lors d’une « balade », donc, rarement en forme de 8, une boucle au pire.
      En fait, je me dis même qu’il n’y a pas de notion de validation de waypoint. Il doit aviser suivant là où on est et vaguement notre direction. Mais c’est vrai que pour un 8…. surtout en l’ayant coupé. Il faudrait voir en le laissant allumé déjà, si ça change quelque chose

  6. Le précédent problème venant de se résoudre (de lui même) en effet, le GPS n’est pas idiot : lorsqu’on le force à aller quelque part malgré ses recommandations il fini par abdiquer et il vous dirige vers la nouvelle route que vous lui indiquez ; en quelque sorte il ne reste pas borner à un waypont si il voit que vous voulez aller ailleurs , il prendra une nouvelle boucle.
    Cependant une seconde question m’amène : as tu trouvez pourquoi dans la catégorie itinéraire le GPS se bloque à 124 points maximum et pourquoi il n’est pas possible d’aligner les 500 points d’un seul coup?

    Merci de ta réponse.
    Adrien

  7. OK
    Oui j’ai pour la limite à 124 points. Ce que je fais pour contourner, c’est que je clone mon fichier X fois puis je l’édite à la main pour garder du point 1u 124, puis 125 à 249 etc
    En les renommant au passage pour qu’ils prennent moins de place à l’écran.
    Par contre la première fois, ça surprend… cela dit les waypoints sont affichés, mais les traits les reliant n’y sont plus, ça reste utilisable.

  8. Je vois qu’ici ça maitrise plutot pas mal le F401 :-). Du coup je vais me permettre une petite question.
    Mais avant ca, je precise que dans mon F401 j’ai une cinquantaine de WP memorisés un peu partout dans quelques departements pour mon usage perso (rando,sport,etc…), je precise ca, c’est pour la suite, vous comprendrez.
    Et la depuis peu je m’initie a transferer des routes dans mon F401 de maniere a avoir un suivi precis entre chaque point (pas comme une trace ou la, seuls 2 WP sont necessaires).
    Donc parfois, je me retrouve avec des routes et une centaine de WP transferés MAIS lorsque ma ballade est terminée et que je souhaite effacer ma route, c’est la que ca coince car bienque je supprime ma route depuis le menu du F401, il reste TOUS les WP de ma route (plus d’une centaine) dans le F401 et je ne parviens pas a les virer d’un coup, je dois ma taper la suppression un par un, c’est penible…
    J’ai bien pensé a supprimer TOUS les WP du F401 mais ça va me virer aussi ma 50taine de WP perso 🙁

    Y’a t’il une solution pour virer un lot precis de WP du F401 ?
    J’ai pourtant pris soin de les renommer de facon a ne les retrouver que dans un meme onglet, vous savez 0-9,A-F,G-L,M-T,etc…(euh c’est p’tete pas decoupé comme ça mais c’est pour l’exemple :-))

    Merci D’avance

    Vincent

    1. Salut,
      Ce que je tenterais, c’est la chose suivante :
      – un itinéraire totalement stupide, fait sur ordi, qui relie en ligne droite les 50 points à conserver, dans n’importe quel ordre
      – dans le fichier obtenu, renommer ces 50 points afin de les reconnaître parmi les autre, sinon ils ont des noms START, P1, P2, P3 etc (je crois)…
      – importer ce fichier
      – ensuite, faire ce que tu as à faire (enregistrer une trace qui n’a rien à voir avec ces 50 points, injecter un autre parcours etc etc)
      – et, lorsqu’arrive le ménage : tout virer et réimporter l’itinéraire stupide, simplement pour qu’il remonte les 50 points
      – au besoin, supprimer l’itinéraire stupide (ça ne doit pas supprimer les WP)

      Le jour où il y a un 51è point à mettre => l’ajouter sur le parcours initial et utiliser ce nouveau fichier comme référence.

      Ca doit pouvoir le faire je pense

  9. salut Michauko.
    C’est une option que je m’etais laissé en dernier recours car effectivement, le fait de sauvegarder cette route farfelue constituée de mes WP perso n’est meme pas obligatoire car je peux faire une sauvegarde brute de mes WP individuellement sans les relier.
    Pour ceci j’utilise « easygps » qui va plutot pas mal.
    Mais du coup, ca m’oblige sans arret a re-injecter mes WP entre chaque route utilisée d’autant plus que certains d’entres eux sont proches de mes routes et je m’en sert pour repere lorsque je vadrouille.
    Neanmoins l’idée du back-up des WP (avec ou sans route) reste bonne si je ne trouve pas de solution…
    Merci Michauko.

    Vincent

    1. moui, mais comme à un moment il faut bien vider la montre… 🙂 donc la brancher
      c’est pas encore trop méchant
      A mon avis il n’y a pas tellement d’autres solutions

  10. Bonjour,
    j’aurai besoin d’éclaircissement sur les fonctions du GPS Garmin.
    J’ai tout bien paramétré, comme je le souhaité, le souci est comment se met en route le GPS quand je veux démarré une activité (ex: VTT, course à pied …)
    En démarrant le chrono, je pensais que tout se metrait en route

    1. Bonjour,
      Cette montre enregistre tout le temps…
      chaque allumage de l’appareil et chaque « réinitialisation du tracé » (je n’ai plus le terme exact en tête, quand on efface les compteurs) donne lieu à un nouvel enregistrement.
      On retrouve chaque enregistrement, même s’il a fait 10 secondes le temps de régler un paramètre puis d’éteindre, lorsqu’on envoie tout vers Garmin Connect.
      Il suffit alors d’effacer tout ce qui est des bribes de parcours
      Voilà

  11. bonjour
    j’ai un F 401 et je ne sais pas m’en servir, je voudrais savoir, après un parcours on le retransmettre sur une carte,

  12. Salut, peut-être peux-tu m’aider avec mon Foretrex 401…Je l’ai ressorti et impossible de le connecter à l’ordi alors qu’avant il n’y avait pas de soucis pour importer/exporter des traces. En fait, quand je le branche, il s’allume et d’un coup (après que l’écran de connexion avec l’image usb/gps s’affiche), j’ai l’écran qui freeze avec la lumière qui clignote très vite!! Dans poste de travail, j’ai le périphérique qui s’affiche en grisé et au bout d’un moment (quand l’écran du gps arrête de freezer), ça ne se connecte pas et ça revient à l’écran d’accueil, et ainsi de suite…
    Sais tu ce qui se passe ? Vers qui me tourner ? Je crois qu’il doit y avoir un faux contact dans la connexion USB car tout fonctionne sinon sur le gps…

    1. Salut, honnêtement, vu les symptomes, je dirais => SAV/réparation
      Peut-être que le code de clignotements a un sens (comme les bip d’ordinateur quand on allume), mais pour trouver leur explication sur le web, c’est ptet pas gagné

      1. Salut, merci pour ta réponse rapide…Le truc, c’est que ça fait un bail que je l’ai acheté (ptet un an et demi) et c’était sur leboncoin…Et j’avoue que je ne sais pas vers qui me retourner pour le SAV ? Garmin France ?

        Merci de ton aide!

        1. C’est bon, j’ai trouvé les infos sur le site garmin france, j’ai fait une demande RMA de réparation en hors garantie. On verra le devis…Pile pour les beaux jours, c’est pas cool ça ralala!

  13. Bonjour à tous,
    Je possède également une foretrex 401. Le garmin express ne me propose pas de synchronisation avec le garmin connect ! Est-ce normal ? du coup sur mon profil garmin connect mon appareil n’est pas connecté.. Connaissez vous la solution ?

    Merci a tous d’avance pour votre aide !

      1. Bonjour,
        J’ai eu le même problème alors que cela fonctionnait impeccable avec mon Edge 500 => j’ai contacté Garmin.
        Réponse :
        Le foretrex génère des fichiers gpx qui ne sont plus pris en charge par Garmin Connect depuis la sortie de Garmin Express.
        C’est également pour cela que Garmin express ne propose plus d’associer le Foretrex avec un compte Connect.
        L’assistance Garmin m’a dit qu’il n’y avait rien à faire.
        Cependant en essayant diverses choses, je me suis rendu compte qu’il était possible d’injecter les activités du Foretrex dans connect.
        Il faut :
        Sur le foretrex :
        Le connecter le foretrex au PC via le port USB
        Sélectionner « oui » puis bouton « Enter » sur la fenêtre « stockage de masse grande capacité ».
        Sur le PC :
        Ouvrir Connect
        Ouvrir la page Activités
        Cliquer sur « Téléchargement manuel »
        Cliquer sur « Choisir un fichier »
        Dans la fen^tre d’arborescence du PC qui s’est ouverte sélectionner :
        Garmin Foretrex (F:)\Garmin\GPx\Current\Curent.gpx
        Cliquer sur « ouvrir »
        Retour dans connect connect et cliquer sur « Téléchargement des activités à partir d’un fichier »
        Toutes les activités sont alors téléchargées dans la fenêtre Activités de Garmin connect.
        Toutes =
        Le fichier activelog du jour
        La trace enregistrée du jour
        Toutes les traces que vous n’aviez pas effacées précédemment du foretrex.
        Cela oblige à faire un peu de ménage pour effacer ce que vous aviez déjà importé mais au moins c’est une possibilité de transférer les activités dans connect.
        Si vous avez une ceinture de cardio il faut veiller à conserver la ligne qui a enregistré les fréquences.
        => Toutes les fonctions d’examen de connect sont ensuite disponibles pour les traces téléchargées.
        En espérant que cela vous aidera…

        1. C’est aussi ce fichier qu’il faut aller récupérer et bidouiller proprement si on veut par exemple mixer plusieurs trajets en un seul, du fait d’un changement de piles, d’une coupure du fait d’un plantage etc…

  14. Bonjour,
    je viens d’acheter un foretrex 401 et j’essaie de comprendre ce qu’ on peut en faire.
    J’ ai tout trouvé ou presque pour ce qui est des « traces » (création-édition à la main ou pendant le trek, import,export, visualisation sur google map).
    par contre je n’ arrive pas à maitriser les « itinéraires ».
    La création depuis mes wpt sur le foretrex ce passe bien mais je ne sais pas comment:
    -les récupérer sur mon ordi (je ne cois pas de fichier correspondant) pour les traffiquer et en creer d’ autre
    – les importer vers le foretrex.
    est-ce que quelqu’un maitrise ?
    Merci
    Paul.

    1. de mémoire car ça fait quelques temps que je n’ai pas utilisé ça : une fois ton itinéraire créé (format gpx avec les « routes »), tu l’injectes dans le foretrex.
      Ce fichier contient donc un point de départ et un d’arrivée. Si tu vas dans les itinéraires, il te propose un itinéraire par fichier gpx que tu as copié et pour chacun, dans quel sens suivre l’itinéraire (vers le premier point ou vers le dernier point).

  15. Bonjour Mon foretrex 401 m’affiche des dénivelés souvent très fantaisistes (par exemple plus de 1000m alors qu’il y en a 700) et ensuite sur l’ordinateur j’ai le bon résultat . Que faire ?

    1. Bonjour, pas sûr qu’il y ait quelque chose à faire. Peut-être le réglage qui permet d’indiquer la fréquence de relevé des coordonnées GPS. Au lieu de auto (qui doit être 30 secondes), tenter de passer à 15 ou 10 secondes – de tête je ne sais plus trop où est ce réglage. Par contre ça raccourcit la distance max enregistrable, attention sur des courses très longues.

  16. Bonjour,
    On vient de recevoir un foretrex 401,question:commet fait on pour rentrer directement sur le GPS des coordonnées d’un point a atteindre?
    Merci

    1. Bonjour, je ne crois pas que ce soit faisable, dans mes souvenirs. Surtout qu’il vous tracerait une ligne droite entre votre position et le point…
      Il faut planifier un tracé complet (sur ordi), comme expliqué dans l’article puis l’injecter dans la montre en usb. Et là oui ça fait du guidage segment par segment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.