Catégories
autres outils Debian ligne de commande planet-libre.org

Ressusciter de l’historique (Apache) pour Webalizer

closeCet article a été publié il y a 12 ans 7 mois 21 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Derrière ce titre qui veut tout et rien dire, un besoin réel.

Récemment, sur un site web avec une audience non négligeable (sans être démentielle : 70 000 hits hebdo), j’ai eu à mettre en place un outil de statistiques vite fait bien fait. J’ai choisi webalizer car je connaissais et car ça se met en place en 3 minutes et que ça sort mine de rien déjà pas mal d’infos (volume de hits, pays d’origine, mots-clefs, référant etc). Et c’est mieux que « pas de stats du tout » dans un premier temps.

Il y avait deux trucs tout bêtes dans l’histoire : j’avais un an de logs non « synthétisés » par webalizer. Il a donc fallu les faire passer dans webalizer pour rattraper l’historique. Et deuxièmement, c’est à ce moment là que j’ai vu que le HostnameLookups était à Off dans la conf /etc/apache2/apache2.conf. Donc les logs ne contenaient que les IP, pas les hostname. Donc pas de statistiques par pays dans Webalizer. Dommage pour une boîte internationale qui veut voir un peu où en est sa notoriété sur la planète…

J’ai donc remédié à tout ça. Cet article présente donc l’installation de la conf rapide de Webalizer (et Apache2 en conséquence) et donne une ligne de commande pour récupérer l’année d’historique (apache2 garde par défaut 52 fichiers de logs en rotation hebdo) et enfin, le plus marrant, mouliner sur les logs pour retrouver les hostnames correspondants aux IP… (en espérant que mon hébergeur ne me flingue pas en voyant le nombre de requête DNS que je crache en ce moment même 😀 Je lui ai posé la question, ne négligez pas ce point, ce serait bête de se faire des ennemis)

Installation et conf Webalizer

Sous Debian, un simple :

aptitude install webalizer

L’outil de conf pose 2/3 questions assez simples à répondre, comme votre nom de serveur web, le nom du fichier « logrotaté », typiquement /var/log/apache2/access.log.1 (et pas /var/log/apache2/access.log).
De toute manière, on va repasser sur le fichier de conf tout de suite après l’install. Sachez que « webalizer » fait ses calculs via la cron.daily, au petit matin (par défaut sur Debian) quand vous dormez.
Je mets 2/3 commentaires sur certains paramètres ; voyons ce que donne egrep -v "^$|^#" /etc/webalizer/webalizer.conf :

LogFile         /var/log/apache2/access.log.1
OutputDir       /var/www/webalizer # A vous de voir. Pensez à un htaccess si besoin...
Incremental     yes
ReportTitle     Statistiques d'utilisation de mon serveur web
HostName        toto.com
TopReferrers    50
TopAgents       30
HideSite        *toto
HideSite        *toto.com
HideReferrer    www.toto.com/ # sinon vous passez votre temps à votre les mouvements interne au site
HideReferrer    toto.com/ # idem
HideReferrer    Direct Request
HideURL         *.gif
HideURL         *.GIF
HideURL         *.jpg
HideURL         *.JPG
HideURL         *.ra
HideURL         *.png
GroupURL        /cgi-bin/*
GroupAgent      MSIE
HideAgent       MSIE*
GroupAgent      Mozilla
HideAgent       Mozilla*
GroupAgent      Lynx
HideAgent       Lynx*
GroupAgent      Konqueror
HideAgent       Konqueror*
GroupAgent      Opera
HideAgent       Opera*
IgnoreSite      localhost # je tunnele l'accès à mon propre site et je suis un gros visiteur de mon propre site
IgnoreReferrer  localhost # idem
MangleAgents    4

Dans la conf Apache2 /etc/apache2/apache2.conf, pensez à activer le paramètre HostnameLookups si vous voulez avoir un semblant de trace des pays rendant visite à votre site web (et rechargez Apache).

Chargement de l’historique

Il faut décompresser les logs Apache puis les importer un à un dans webalizer.Simple.
En considérant que vous avez copié vos fichiers access.log.*.gz dans /tmp, vous faites ceci :

for i in access*gz
do
        gunzip $i
done

Et ensuite, lancement de l’import :

for i in `./seq_reverse.py`
do
        webalizer access.log.$i
done

Je ne sais plus si on peut faire un seq sortant les chiffres de 1 à 52 dans l’ordre inverse, alors j’ai pondu un script python pour le faire.

A la fin, si votre répertoire /var/www/webalizer est blindé de fichiers, c’est bon. Vous pouvez voir vos stats sur l’année écoulée.

Retrouver les hostnames

C’est la partie amusante (et bourrin). Si vous n’aviez pas les hostnames des IP visitant votre serveur web, vos logs Apache ressemblait à ça :

86.x.y.190 - - [15/Mar/2007:06:25:25 +0100] "GET /favicon.ico HTTP/1.1" 200 2238 "-" "Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.8.1.2) Gecko/20070219 Firefox/2.0.0.2"

Si vous aviez activé le lookup dans Apache, vos logs ressemblent partiellement à ce qu’il y a ci-dessus (pour les serveurs n’ayant pas de nom) et généralement, ils contiennent plutôt ça :

truc.machin.com - - [02/Mar/2008:06:26:27 +0100] "GET / HTTP/1.1" 200 27488 "-" "Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 6.0; Windows NT 5.1)"

L’idée est de retrouver les noms lorsque vous n’avez que les IP. J’ai écrit un script Python pour ça (excusez-moi, je débute en Python). Script Python pour retrouver les hostnames à partir des IP d’un log Apache2

Et donc à la fin, vous envoyez la purée :

for i in /tmp/access.log.*
do
        ./retrouve_hostname.py $i
done

Attention, c’est bourrin, faites le sur un petit fichier d’abord. Le script vous génère un fichier $i.new, à vous de vider vos statistiques webalizer (rm /var/www/webalizer/*) ensuite et de relancer la moulinette d’import sur ces nouveaux fichiers.

walaaaa, c’est tout pour aujourd’hui.

4 réponses sur « Ressusciter de l’historique (Apache) pour Webalizer »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.